De jeunes débatteurs marocains s’illustrent dans une compétition au Japon

De jeunes débatteurs marocains, représentant l’organisation « Moroccan National Debate Team » (MNDT), ont dominé les classements par équipe et individuel de la 6ème édition du Congrès mondial du débat parlementaire des lycées, organisée, ce week-end, au Japon.

La MNDT, créée en 2014 et basée à Casablanca, a engagé deux tandems à ce concours en ligne, à savoir Morocco Red (Alia Kafil et Imane Hmaiddouch) et Morocco Green (Yanis Hodaibi et Chems Zoudani), qui étaient en lice avec 5 équipes nippones et 15 autres de différentes nationalités.

La jeune Alia Kafil a remporté le prix de meilleur débatteur, tandis que son compatriote Yanis Hodaidi a partagé la 4ème avec d’autres participants.

Par équipes, Morocco Red, qui a maîtrisé ses cinq premiers challenges, a gagné le débat final face à un duo des Philippines, alors que Morocco Green et Seiko (Japon) ont été éliminées en demi-finales.

Dans une déclaration à la MAP, Soufiane Choubani, fondateur et directeur de MNDT, s’est réjoui de ce résultat « spectaculaire », dans le sens où c’est la première fois qu’un pays arabe ou africain décroche cette compétition et qu’une équipe totalement féminine s’en adjuge le titre.

Tenu à distance à cause des restrictions imposées par le nouveau coronavirus, le concours a été initié par l’organisation Personnel Development Association (PDA), avec le soutien des ministères japonais de l’Education et des Affaires étrangères.