52 bénéficiaires du projet « Pour une inclusion innovante des jeunes de Hay Mohammadi »

Un total de 52 jeunes a bénéficié du projet « Pour une inclusion innovante des jeunes de Hay Mohammadi », dans le cadre du programme Moucharka Mouwatina, initié par l’association Relais Prison-Société (RPS) et financé par l’Union européenne pour consolider la composante jeune de la société civile et relancer activement sa participation aux affaires publiques à l’échelle locale.

Lors d’un point de presse dédié à la présentation des perspectives de ce projet, l’association a expliqué que ces jeunes, âgés entre 18 et 26 ans, ont profité d’un cycle de formation de 108 séances, qui a commencé début avril 2020 jusqu’à la mi-janvier 2021.

Il s’agit d’une formation sur les mécanismes de démocratie participative, l’amélioration des compétences des jeunes en communication, la production des capsules vidéo, la création et l’entretien des sites électroniques, la formation sur les techniques de production et de montage de vidéos, et la formation sur l’écriture du storytelling et scénario coaching en art thérapie.

Selon les responsables de l’association, ce projet s’inscrit dans la perspective de construire des modèles d’expériences de réussite, ajoutant qu’il s’est orienté vers le travail avec une élite composée de dix représentants associatifs, appelés à constituer le levier et la locomotive de la conduite du changement au sein des jeunes du quartier par la transmission des compétences acquises.

Depuis 2005, l’association RPS a inscrit ses actions dans la proximité auprès des jeunes du quartier de Hay Mohammadi. Si elle s’est focalisée sur la réinsertion des ex-détenus, elle a tenu à ne pas les stigmatiser pour les confondre dans la masse avec les jeunes en situation difficile.

Selon la même source, et dans le but d’écarter ces risques, le projet entendait le tissage de passerelles entre les jeunes et leurs représentants locaux par des activités de sensibilisation, de formation et de médiation. L’objectif visé est de conforter une citoyenneté indivisible des jeunes dans leurs droits et obligations, et ce par l’initiation des jeunes de Hay Mohammadi à l’implication dans la gestion locale des politiques publiques dans les domaines les concernant afin d’amorcer l’effectivité des mécanismes de la participation démocratique consacrés par les divers textes législatifs en relation.