ABHBC : Adoption de quatre conventions de partenariat portant sur la protection contre les inondations

L’Agence du bassin hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia (ABHBC) a adopté, lors d’une réunion tenue récemment à Benslimane, quatre conventions de partenariat portant sur la protection contre les inondations.

En ce qui concerne la première convention, elle porte sur la réalisation des travaux d’aménagement pour la protection du centre Sidi Bouabbad contre les inondations.

D’un coût global de 6 millions de dirhams (10 pc pour le suivi technique et 90 pc pour la réalisation des travaux), le projet est financé par le conseil de la région de Béni Mellal Khénifra.

Aux termes de cette convention, l’ABHBC fournira de l’aide à la région pour élaborer les dossiers des appels d’offre et contribuera au suivi du déroulement des travaux.

Quant à la 2e convention, elle concerne la réalisation de la 2e tranche du projet de protection de la province de Nouasseur contre les dangers des inondations de Oued Bouskoura.

Nécessitant un budget total de 54 millions de dirhams, le projet sera réalisé sur 36 mois (2021-2023). Il sera financé par le ministère de l’Intérieur (15 millions Dh), le conseil de la région Casablanca-Settat (14 millions de DH), l’ABHBC (4 millions DH), la province de Nouasseur (11 millions DH) et la société Lydec (10 millions de DH).

S’agissant de la 3e convention, elle porte sur l’encadrement de la contribution des investisseurs dans l’aménagement de Oued Bouskoura pour la protection de la zone contre les inondations dans le cadre de la gestion des eaux pluviales au sein du bassin de Bouskoura.

En vertu de cette convention, l’Agence du bassin hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia s’engage à collecter les contributions des différents acteurs et à oeuvrer dès la réunion d’un montant important, en l’occurrence plus de 3 millions de DH à réaliser les travaux d’aménagement et d’entretien de Oued Bouskoura.

Concernant la 4e convention, elle porte sur la réalisation du projet de protection du centre de Moulay Bouazza dans la province de Khénifra contre les inondations.

A cet égard, l’Agence du bassin hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia a approuvé l’amendement des articles 4 et 5 de la convention initiale. Ainsi, le délai de réalisation du projet passe de 24 mois à 46 mois et le coût du projet, fixé initialement à 10 millions de dirhams (2019-2021), a été revu à la hausse (12,2 millions de dirhams 2019-2022).

A cet effet, l’ABHBC a approuvé l’augmentation de sa contribution au financement du projet pour passer de 6 millions de dirhams (2019-2021) à 8,2 millions de dirhams (2019-2022), tandis que la commune contribue à hauteur d’un million et le fonds de lutte contre les effets des catastrophes naturelles (3 millions de dirhams).

Cette réunion a été l’occasion d’examiner les projets structurants de l’ABHBC et les moyens d’assurer l’approvisionnement en eau potable, notamment les projets de dessalement de l’eau de mer à Casablanca et de connexion des bassins de Sebou, Bouregreg et Oum Errabia.