ADM: Démarrage des travaux d’élargissement des derniers lots de deux autoroutes

La Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) a annoncé le démarrage des travaux d’élargissement des deux derniers lots de l’autoroute Casablanca-Berrechid et de l’autoroute de contournement de Casablanca.

« ADM informe ses clients-usagers du démarrage des travaux d’élargissement à 2×3 voies des deux derniers lots de l’autoroute Casablanca-Berrechid, et de l’autoroute du contournement de Casablanca, allant respectivement de l’échangeur Sidi Maarouf à la gare de péage de Bouskoura (15,3km) et de l’échangeur de Tit Mellil à la bifurcation de Lissasfa (18,2km) », indique ADM dans un communiqué.

Un chantier complexe réalisé selon un phasage ingénieux et moyennant des techniques innovantes pour minimiser la perturbation du trafic

Le chantier d’élargissement de l’autoroute Casablanca-Berrechid et de l’autoroute de contournement de Casablanca concerne un linéaire de 60 km allant de la bifurcation de Mohammedia jusqu’au nœud autoroutier de Berrechid en passant par la bifurcation de Lissasfa, rappelle ADM, notant qu’il s’agit des tronçons autoroutiers des plus fréquentés du Royaume.

Compte tenu de la complexité des travaux sous circulation, ADM a défini un phasage permettant de limiter au maximum la perturbation de trafic. Ainsi, la première phase qui a duré de 2016 à 2019, a consisté en la réalisation de travaux préparatoires notamment l’augmentation de la capacité des gares de péage de Tit Mellil, Bouskoura, Berrechid et de l’aéroport Mohammed V et l’élargissement de l’autoroute sur 3 km de part et d’autre de ces quatre gares. Elle a mobilisé un budget de 400 millions de dirhams (MDH) financé complétement par les fonds propres d’ADM.

La deuxième phase, entamée depuis fin 2019, concerne, quant à elle, l’élargissement à 2×3 voies des sections autoroutières à fort trafic desservant des infrastructures vitales et nécessitant le maintien de la circulation en 2X2, selon un découpage en 4 lots. Le lot 1 de la bifurcation d’Ain Harrouda à l’échangeur de Tit Mellil (12.8 km), le lot 2 de l’échangeur de Tit Mellil à la bifurcation de Lissasfa (18.2 km), le lot 3 de l’échangeur de Sidi Maarouf à la gare de péage de Bouskoura (15,3 km), et le lot 4 de la gare de péage de Bouskoura au nœud autoroutier de Berrechid (10,7 km).

« Les travaux du lot 4 ont été achevés en mars 2021, et ceux du lot 1 avancent à 95% », fait savoir ADM.

Démarrage des travaux des deux derniers lots : chantiers complexes sous une forte circulation et hautes exigences en sécurité

Les entreprises adjudicataires des appels d’offre relatifs à l’exécution des travaux des lots 2 et 3 viennent d’être désignées, souligne le communiqué, faisant savoir que pour le lot 2 c’est l’entreprise BIOUI Travaux qui se chargera de la réalisation des travaux de cette section, pour un montant qui s’élève à 400 MDH HT et un délai d’exécution de 36 mois.

Pour le lot 3, l’exécution des travaux d’élargissement de ce tronçon a été attribuée à l’entreprise Groupe MOJAZINE pour un montant de 517 MDH HT et un délai d’exécution de 45 mois.

Le pilotage de ces deux chantiers complexes a été confié à la filiale d’expertise technique d’ADM, ADM Projet. Cette dernière s’appuie sur un dispositif ingénieux en termes de phasage et de techniques de construction pour une meilleure optimisation des délais et de perturbation de trafic, et pour garantir la sécurité des usagers de l’autoroute et des équipes du chantier.

« Au terme de ce chantier, le grand projet d’élargissement à 2X3 voies de l’autoroute Casablanca-Berrechid et de l’autoroute de contournement de Casablanca aura été complètement réalisé par des compétences marocaines, ce qui confirme le rôle majeur joué par ADM en tant que locomotive des entreprises nationales intervenant dans les domaines routiers et autoroutiers, pour les hisser aux plus hauts niveaux de technicité, de compétitivité et de performance », conclut ADM.