Casablanca-Anfa : Lancement du programme de renforcement des capacités des personnels et cadres des EPS

L’Association de gestion du centre de formation et d’animation du tissu associatif et coopératif de la région Casablanca-Settat, a lancé, jeudi, le 2ème cycle du programme de renforcement des capacités au profit des cadres et personnels des 17 Etablissements de Protection sociale et de lutte contre la précarité « EPS » relevant de la région.

A cette occasion, M. Mohamed Barkaoui, Président de l’association, a indiqué, dans une déclaration à la MAP, que ce programme, qui s’inscrit dans le cadre de la phase III de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), vise à renforcer les capacités des personnels de ces Etablissements dans divers domaines pour lutter contre les diverses manifestations de précarité.

« Les sessions de formation de ce programme, soutenu par le Comité Préfectoral du Développement Humain de la Préfecture d’Arrondissements de Casablanca-Anfa, ont été élaborées sur la base d’un diagnostic de la situation actuelle des EPS, afin de répondre aux besoins exprimés et contribuer ainsi à améliorer la qualité de leurs services pour mieux répondre aux aspirations des catégories cibles, y compris celles à besoins spécifiques », a-t-il ajouté.

A cet égard, il a précisé qu’environ 200 bénéficiaires ont participé à cette deuxième édition de ce cycle de formation, portant sur les modes de fonctionnement et de gestion des établissements conformément aux derniers développements sur le plan juridique, ou sur les moyens d’améliorer les conditions d’accueil et les mécanismes de communication, ainsi que sur d’autres formations à caractère médical et paramédical.

Plusieurs bénéficiaires se sont dits satisfaits des informations et des expertises acquises lors des deux cycles de formation, qui ont dépassé leurs attentes, ajoutant que cette initiative a permis aux personnels et cadres des EPS opérant dans différents domaines d’échanger les idées et de discuter des meilleures pratiques, tout en envisageant d’établir des relations de partenariat et de coopération avec des objectifs communs.

A noter que la première session a été sanctionnée le 19 octobre dernier par la remise d’attestations aux 129 bénéficiaires représentant 10 EPS de la préfecture d’arrondissements de Casablanca-Anfa.

Ces bénéficiaires sont actifs dans les domaines liés à l’accueil des enfants abandonnés, des enfants et des femmes en situation difficile, des personnes à besoins spécifiques ou sans abri, ainsi que des enfants, adolescents et jeunes, pour bénéficier d’une rééducation et d’une formation, notamment dans le domaine professionnel.