Casablanca : Concert musical pour consolider les liens entre les jeunes talents et les doyens de la musique andalouse

Les mélomanes de la musique andalouse avaient rendez-vous, samedi soir au Palais Méchouar de Casablanca, avec un concert musical inoubliable et raffiné, organisé par l’Association Marocaine de la Musique Andalouse (AMMA) à l’occasion de la Fête de la musique pour promouvoir cet art marocain authentique.

Cette soirée, animée par un parterre de musiciens tels Mohamed Briouel, les jeunes talents Driss Berrada et Fadwa Tadist et des artistes de renom comme Françoise Atlan et Jacobo Tordjman, a offert l’opportunité au public venu nombreux assister à ce spectacle d’apprécier des présentations musicales entremêlant le passé et le présent.

Cette prestation musicale représentant la musique andalouse dans sa globalité, jeunes, moins jeunes, Musulmans et Juifs a été l’occasion de réunir la génération des doyens de la musique andalouse et les jeunes talents, le but étant d’assurer la relève et la pérennisation de ce riche patrimoine marocain.

L’Orchestre Andalou de Fès sous la direction du grand maître Mohamed Briouel et l’Orchestre Marocain de la Musique Andalouse ont transporté le public de la place Mechouar vers le monde de cet art noble et raffiné lors de cette soirée, organisée par le ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication, WECASABLANCA, le conseil de la région Casablanca-Settat et la préfecture de Casablanca.

A cette occasion, Mme Fatima Mabchour, Présidente Fondatrice de l’AMMA a souligné que son association qui oeuvre sous le thème de « la sauvegarde et la promotion du patrimoine musico-culturel marocain », a choisi de célébrer cette année la Journée Mondiale de la Musique par la création de l’Orchestre Marocain de la Musique Andalouse, afin de contribuer à la pérennisation du patrimoine musical andalou.

Et de poursuivre que ce concert s’inscrit dans le cadre de la célébration de la fête de la musique et de la création de cet orchestre composé de jeunes mélomanes férus de musique andalouse, se disant heureuse de voir naître l’Orchestre Marocain de la Musique Andalouse avec des jeunes pleinement investis en faveur de la préservation de ce patrimoine

Les musiciens de cet orchestre sont issus de différentes régions du Royaume, à savoir Tanger, Tétouan, Taza, Fès, Meknès, Chefchaoune, Rabat, Salé, Casablanca, Marrakech, Essaouira et Agadir, a-t-elle poursuivi, notant que fruit d’une collaboration artistique, cet orchestre est porteur d’un message d’espoir, au sein d’une jeunesse de plus en plus consciente de l’importance de porter haut le flambeau du patrimoine andalou marocain.

Pour sa part, l’artiste Driss Berrada, qui dirige l’Orchestre Marocain de la Musique Andalouse, a relevé que ce groupe musical fraichement créé oeuvrera sans relâche pour contribuer à la préservation et la pérennisation de la musique andalouse et ce, à travers l’implication des jeunes marocains pour porter le flambeau de ce riche patrimoine marocain.

Cet orchestre est la concrétisation d’un rêve tant attendu, a-t-il ajouté, notant que ce groupe musical regroupe des jeunes musiciens talentueux pour promouvoir ce genre musical authentique auprès de la jeunesse.

De son côté, l’artiste chanteur Jacob Tordjmane (Coco Diam’s) s’est dit fier de participer à cette soirée musicale, dédiée au riche patrimoine andalous, aux côtés des artistes Mohamed Briouel et Driss Berrada, notant que l’Orchestre Marocain de la Musique Andalouse, dirigé par Driss Berrada est composé des meilleurs musiciens et artistes représentant les différentes régions du Royaume et l’ensemble des confessions.

La musique n’a pas de frontières et contribue amplement à rassembler les différentes parties en vue de promouvoir la coexistence et bannir la division, a-t-il dit.

Quant à l’artiste Fadwa Tadist, elle a exprimé sa satisfaction de prendre part à cette soirée musicale réunissant nombre de stars de ce genre musical authentique.

Les organisateurs de ce concert ont veillé à présenter au public un tableau Andalou représentatif de la Musique Andalouse marocaine dans sa globalité avec la contribution des jeunes et moins jeunes, Juifs et Musulmans.