Casablanca: La pièce « Al Majdoubia » de Sami Saâdallah remporte le Grand Prix du Festival Al Fida National de théâtre

Casablanca- Le rideau est tombé, lundi soir à Casablanca, sur la 1ère édition du Festival Al Fida National de théâtre organisée sous le thème « Vers un renouveau du théâtre », avec la remise du Grand Prix du Festival à la pièce « Al Majdoubia » de Sami Saâdallah.

Cette pièce a également remporté les prix de la meilleure dramaturgie pour Abdelmajid Saâdallah et de la meilleure interprétation masculine pour Said Mezouar, dans le cadre d’une compétition ayant connu la participation de six pièces de théâtre présentées par des troupes casablancaises et d’autres villes du Royaume.

Les autres prix dévoilés par le jury, composé des artistes Rachida Saoudi, Abdelhak Zouhri et Mustapha Hanini, sont le prix de la meilleure interprétation féminine décerné à la comédienne Najat Gharib pour son rôle dans la pièce « Une revenante de l’enfer de Tindouf » et celui du meilleur metteur en scène attribué à Hamid Mourchid.

Par ailleurs, le prix de la meilleure scénographie a été remporté par Yassine Benaiss, tandis que la troupe Artou de théâtre et des arts de spectacle a décroché le prix de la meilleure équipe technique.

La cérémonie de clôture de ce Festival, tenue en présence notamment du gouverneur de la préfecture de Fida-Mers Sultan, a été marquée par l’hommage rendu à des pionniers de l’art dramatique, à savoir Hamid Najah, Abdelmajid Saâdallah, Fatima Harakat, Khyi Ibrahim et Ahmed Oulad, en reconnaissance de leur précieuse contribution pour le développement du théâtre et leurs efforts pour la promotion de l’art et la culture.

Dans une déclaration à M24, la chaine d’information en continu de la MAP, Abdelhak Zouhri, membre du jury, a expliqué que la pièce « Al Majdoubia » a été récompensée en raison de sa grande qualité en termes de mise en scène, de texte, d’interprétation et de scénographie.

S’agissant de l’ensemble des œuvres ayant pris part à cette édition, M. Zouhri relève qu’elles sont différentes les unes des autres, notant que cette diversité a drainé un grand public de tous les âges lors de ce Festival qui a également connu un grand engouement médiatique.

Dans une déclaration similaire, Mohamed Glouine, président de l’arrondissement Al Fida, qui organise le Festival, a relevé que cette 1ère édition organisée à l’occasion de la célébration du 43ème anniversaire de la récupération d’Oued Eddahab, a connu un grand succès grâce à un programme riche et varié, promettant que la prochaine édition aura une dimension internationale afin de contribuer au renouveau du théâtre à Al Fida-Mers Sultan et de promouvoir le patrimoine culturel.

Lors de cette 1ère édition du Festival Al Fida National de théâtre, organisée du 6 au 14 août et portant le nom du comédien de théâtre, feu El Houry Houssine, les six pièces en compétition présentées à cette occasion traitaient de différentes thématiques variant entre comédie, drame et tragédie.

Au menu de cette édition figuraient également des conférences et des ateliers abordant les différents aspects de la pratique théâtrale, ainsi que des lectures de zajal et la signature d’un ouvrage théâtral intitulé « Chama Regraguia » de Youssef Mouatassim.