Casablanca : Remise des diplômes aux bénéficiaires de l’Ecole de la deuxième chance Lalla Asmaa

Une cérémonie de remise des diplômes aux bénéficiaires de l’Ecole de la deuxième chance Lalla Asmaa (E2C Lalla Asmaa), a été organisée mercredi à Casablanca.

Cette cérémonie, organisée à l’occasion de la fin du cycle de formation 2019/2022 de l’Ecole de la 2ème Chance Lalla Asmaa, a été l’occasion de mettre la lumière sur les efforts de cet établissement pour favoriser l’insertion socioprofessionnelle de jeunes de 15 à 20 ans en situation de précarité et de décrochage scolaire, notamment sur le territoire de la préfecture de Fida Mers Sultan.

Dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, Said Errakib, président du Centre des droits des gens-section de Casablanca-Settat, l’association porteuse du projet E2C Lalla Asmaa, a indiqué que cette cérémonie « nous permet de dresser un bilan satisfaisant des trois années d’existence de cette École », avec des bénéficiaires ayant obtenu des diplômes de formation professionnelle, ont bénéficié de stages ou ont intégré le marché du travail.

Il a, par ailleurs, affirmé que « nous allons déployer davantage d’efforts » en faveur de ces jeunes en situation de décrochage scolaire pour favoriser leur insertion socioprofessionnelle et leur ouvrir des horizons prometteurs, afin qu’ils puissent tracer leur voie vers la réussite professionnelle.

M. Errakib s’est également félicité de l’implication des différents partenaires pour la réussite de ce projet, dont le ministère de l’Education nationale, l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de Casablanca-Settat, la direction provinciale de l’éducation nationale de Fida Mers Sultan, la société civile, ainsi que les différentes entreprises qui soutiennent l’Ecole de la 2ème chance Lalla Asmaa.

Pour sa part, Ahmed Mouhib, chef de service d’encadrement des établissements scolaires et d’orientation à la direction provinciale de l’éducation nationale de Fida Mers Sultan, a souligné que l’E2C Lalla Asmaa s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme de la deuxième chance-Nouvelle génération, un projet phare du ministère de l’Education nationale pour lutter contre l’exclusion sociale et le décrochage scolaire.

Dans ce sens, a-t-il noté, l’École Lalla Asmaa représente une expérience remarquable et un exemple du succès de ce programme, avec chaque année des bénéficiaires qui parviennent à intégrer le marché du travail.

Il a ainsi salué les efforts du Centre des droits des gens-section de Casablanca-Settat, l’association porteuse de ce projet, ainsi que de ses partenaires, afin de permettre aux jeunes bénéficiaires de surmonter le décrochage scolaire et d’avoir une deuxième chance dans la vie.

Le projet E2C Lalla Asmaa comprend trois composantes destinées à accompagner les bénéficiaires durant leur cursus pour aboutir à l’insertion professionnelle.

La 1ère composante consiste en une mise à niveau éducative et dure trois mois. Elle vise à préparer les bénéficiaires au niveau des savoirs fonctionnels et au niveau comportemental par le biais de séances d’arabe, de français, de mathématiques, d’anglais, d’informatique, d’orientation professionnelle, d’animation socioculturelle, de life skills, d’éducation physique et sportive.

La 2ème composante porte quant à elle sur la formation professionnelle. L’Ecole Lalla Asmaa est ainsi dotée de locaux destinés à abriter des ateliers de formation professionnelle, dans le but de former les bénéficiaires dans des métiers porteurs d’opportunités d’insertion professionnelle, à l’instar des métiers de l’hôtellerie, de la coiffure et de l’esthétique, des métiers de l’électricité et du bâtiment, ou encore de la plomberie.

Pour ce qui est de la 3ème composante, elle concerne l’accompagnement à l’insertion professionnelle des bénéficiaires, aussi bien par le biais de l’insertion en stages ou en entreprises ou encore dans l’auto-emploi.

Les partenaires institutionnels de l’École de la deuxième chance Lalla Asmaa sont le ministère de l’Education nationale, la wilaya de Casablanca-Settat, l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de Casablanca-Settat, la préfecture de Fida Mers Sultan, la commune urbaine de Casablanca, la direction provinciale du ministère de l’Education nationale de Fida Mers Sultan, ainsi que la coordination régionale de l’entraide nationale.