Casablanca-Settat: Le taux de remplissage des barrages dépasse 41% (ABHBC)

Le taux de remplissage des barrages situés au niveau de la région Casablanca-Settat s’élève à 41,44% à la date du 17 février 2022, indique l’Agence du Bassin hydraulique de Bouregreg et de la Chaouia (ABHBC) sur son site web.

Le niveau de remplissage de ces barrages était de 679,101 m3, soit 61,32% durant la même période de l’année écoulée, précise la même source, ajoutant que les retenues des barrages, dont la capacité totale s’établit à 1107.524 millions m3, ont atteint, jusqu’au 17 février, 458.929 millions m3.

Selon les données de l’ABHBC, les retenues du barrage Sidi Mohammed Ben Abdallah (Skhirat Témara), ont atteint 411,471 millions m3, soit un taux de remplissage de 42,21 %, contre 617.82 millions m3 durant la même période une année auparavant.

Concernant les retenues du barrage Tamesna dans la région de Ben Ahmed (province de Settat), elles se sont élevées à 23,931 millions m3, soit un taux de remplissage de 41,98%, contre 58,42% (33,297 millions de m3) une année auparavant.

Le barrage El Mellah a affiché, pour sa part, un taux de remplissage de 40,51% (14,171 millions m3), contre 18,339 millions m3 l’année dernière.

S’agissant du taux de remplissage du barrage El Himer (Settat), il s’est établi à 12,3% (1,722 millions m3), contre 14,75% (2,065 millions m3) l’année écoulée.

S’agissant du barrage Ain Kouachia, il a enregistré un taux de remplissage de 65,41% (7,195 millions m3) contre 65,53% (7,208 millions de m3) durant la même période l’année dernière.

Pour ce qui est du barrage Zamrine, il a enregistré un taux de remplissage de 87,3% (433.000 m3) contre 75% (372.000 m3) une année auparavant, conclut la même source.