Convention de partenariat pour le soutien à l’enseignement en milieu rural

Une convention de partenariat portant sur le soutien à l’enseignement en milieu rural a été signée, jeudi à El Jadida, entre l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), la Direction régionale de l’éducation nationale et la Fondation Sanady.

Cet accord tripartite vise à assurer un soutien à l’éducation en milieu rural, accroître l’offre scolaire dans l’enseignement primaire et améliorer l’indice de développement humain associé au secteur de l’éducation et de la formation en réduisant le niveau de déperdition et de décrochage scolaire dans la région d’une part et en améliorant le taux de scolarisation d’autre part.

Cette convention a été conclue à la suite de l’approbation par la Commission régionale pour le développement humain à El Jadida d’un projet visant à fournir un soutien scolaire à 8 000 élèves du primaire en milieu rural en partenariat avec la Fondation Sanady, sur une période de trois ans avec une enveloppe de 10 millions dirhams par an.

Le directeur régional de l’éducation nationale à El Jadida, Rachid Cherouit a fait savoir que la signature de cette convention est en droite ligne avec la Loi-cadre n° 51-17 qui vise à lutter contre la déperdition et l’abandon scolaire en milieu rural en encourageant et en apportant soutien aux élèves pour poursuivre leurs études.

A cette fin, a-t-il ajouté, 11 communes rurales et 11 établissements scolaires ont été sélectionnés pour bénéficier de cette convention.

Le président de la Fondation Sanady, Kacem Bennani Smires, a indiqué que l’association a participé depuis 2006 au programme de soutien scolaire en accordant un soutien scolaire aux enfants des adhérents et continue à œuvrer pour la lutte contre l’abandon et l’échec scolaire et à offrir un accompagnement éducatif continu aux élèves.

Le champ d’intervention de la Fondation porte aussi sur l’orientation scolaire et l’assistance aux bourses d’études supérieures, a-t-il ajouté.

Au cours de cette réunion, le gouverneur de la province d’El Jadida, Mohamed El Guerrouj a passé en revue les résultats du programme de l’Initiative nationale pour le développement humain, soulignant qu’il s’agit d’un chantier d’envergure hautement salué, au service du développement humain.

Il a souligné que la troisième phase de l’INDH (2019-2023) est axée essentiellement sur la consolidation des acquis en recentrant ses programmes sur le développement du capital humain, la promotion de la condition des générations montantes, l’appui aux catégories en situation difficile, et en lançant une nouvelle génération d’initiatives génératrices de revenus et d’emplois.