Coup d’envoi à Casablanca des services du centre de santé Oum Keltoum-Al Walaa

Le coup d’envoi a été donné, samedi à Casablanca, aux services du centre de santé urbain de 2ème niveau Oum Keltoum-Al Walaa, réalisé au niveau de l’arrondissement Sidi Bernoussi.

Ce centre a été établi dans le cadre des orientations royales relatives à la réforme du système de santé et au renforcement des soins de santé de base dans la perspective de la généralisation de la couverture médicale.

Inauguré par le ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, qui été accompagné de MM. Said Ahmidouch, wali de la région de Casablanca-Settat, et Mohamed Berrada, président de la Fondation Oum Keltoum, ce centre vise à renforcer le réseau des soins de base de la métropole, et à rapprocher les services de santé de base des citoyennes et des citoyens locaux, estimés à 50 000 personnes.

Réalisé en partenariat entre le ministère de la Santé et la Fondation Oum Keltoum pour un budget de 6,2 millions de dirhams, le centre s’étale sur une superficie de 726 m2.

Il a été doté de différents équipements biomédicaux de base, et devra fournir divers services de santé de proximité, notamment les consultations et les traitements paramédicaux, en plus de la prise en charge des maladies chroniques, la lutte contre la tuberculose, la santé de la mère et de l’enfant, la santé scolaire, et les services bucco-dentaires.

Construit sur deux niveaux, le centre de santé urbain comprend plusieurs salles et bureaux. Le rez-de-chaussée compte une salle d’accueil et d’attente, deux salles de consultation, une salle de lutte contre la tuberculose, une salle de soins bucco-dentaires et une salle pour les traitements et les injections.

L’étage se compose d’une salle d’accueil, une salle d’attente, un bureau du médecin-chef, deux salles d’examen médical, une salle de sensibilisation (section des mères), ainsi que d’autres salles d’échographie et d’ECG, une salle de santé de la mère et de l’enfant et une salle de planification familiale.

Dans une déclaration à la presse, M. Ait Taleb a indiqué que ce projet s’inscrit dans « les grandes orientations de SM le Roi », soulignant qu’il vise à “rapprocher au maximum les soins à la population”.

Il s’agit d’une “approche qui est très louable, qu’on voudrait multiplier” dans d’autres centres et circonscriptions, a indiqué le ministre, ajoutant que les services qui y seront rendus concernent le suivi des maladies chroniques, la santé de la mère et de l’enfant et les soins dentaires.

D’autres prises en charge viendront après en fonction des besoins de la population et de la carte sanitaire régionale “qu’on voudrait implanter incessamment au niveau national”, a conclu le ministre.

Pour sa part, M. Berrada, a souligné le rôle de la société civile marocaine, conformément aux orientations de SM le Roi Mohammed VI, ajoutant que l’avenir de l’économie sociale se base sur la santé et l’éducation.

M. Berrada a ainsi souligné l’importance de ce nouveau centre, qui offre des services de santé de grande importance à tous, notamment aux enfants, d’où son implantation dans la région de Sidi Moumen, qui a besoin de ses services.