Adaptation progressive à l’état d’urgence sanitaire

En ces temps de mobilisation générale, les habitants de la ville de Settat vivent au rythme du confinement et semblent s’adapter progressivement à l’état d’urgence sanitaire, dans le but d’enrayer la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).

Ainsi, les autorités provinciales, la société civile et les médias locaux se sont mobilisés pour sensibiliser la population à l’importance du confinement pour la préservation de la santé publique, à la pertinence des décisions prises par les autorités publiques et à la sincérité des efforts consentis en vue de juguler la propagation de la maladie.

Les espaces publics, les marchés et les grands artères de la ville ont été presque déserts ce samedi, au lendemain de l’entrée en vigueur de l’état d’urgence sanitaire.

Hormis quelques véhicules qui circulaient encore, une grande partie des résidents a choisi de rester chez elle et de limiter ses déplacements pour l’achat de produits alimentaires ou pour une nécessité absolue.

Les agents d’autorité étaient à pied d’oeuvre pour distribuer les autorisations exceptionnelles de circulation, que doivent désormais présenter les citoyens au moment de quitter le domicile.

Les marchés et les points de vente ne connaissent aucun manque, du fait que l’approvisionnement se fait de manière fluide et ordinaire, ont assuré des sources locales, précisant que les prix n’ont enregistré aucune augmentation.

D’autre part, tous les moyens nécessaires ont été déployés pour mener à bien les opérations de désinfection et de stérilisation des administrations, des quartiers et des transports publics, dans le cadre des mesures d’hygiène de prévention.