El Jadida : des initiatives qualitatives pour promouvoir la scolarité des jeunes filles en milieu rural

L’Association Anahda pour le développement de la femme dans les provinces d’El Jadida et Sidi Bennour a accueilli, lundi, des jeunes filles scolarisées issues de douars reculés dans les communes de Chiibaat et Sidi Hssain Ben Abderrahman et Ouled Hamdan.

A cette occasion, des cartables scolaires ont été distribuées par l’association au profit des jeunes filles scolarisées au lycée-collégial Arrachad et hébergées au centre d’accueil situé à la commune de Ouled Hamdan.

Dans une déclaration à la MAP et sa chaîne d’information M24, la présidente de l’Association Anahda, Latifa Khaless, a indiqué que son organisation a ouvert ses portes depuis 2005 aux jeunes filles en proie à la déperdition scolaire, après que le bureau du centre régional d’investissement agricole ait mis à leur disposition une partie de ses locaux à Ouled Hamdan.

Et d’ajouter qu’en raison de la grande affluence et du besoin pour un plus grand espace, ledit bureau a mis une autre structure à la disposition de l’association, avant de présenter un projet collectif en collaboration avec l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), qui a construit un bâtiment de deux étages d’un coût de 1.400.000 DH et fourni les équipements nécessaires.

De son côté, le trésorier de l’association Anahda, Hamid Bouzidi, a indiqué que cette dernière a signé des conventions de partenariat avec trois conseils communaux, à savoir Chiibaat, Sid Hssain Ben Abderahman, et Ouled Hamdan, ainsi qu’avec la délégation de l’Entraide nationale, et le centre régional d’investissement agricole, en vue de l’approvisionnement en produits alimentaires et d’entretien, de couvertures, et d’autres nécessités.

Il a ajouté que l’association a également exonéré de tout frais les jeunes filles orphelines issues de familles nécessiteuses, étant bien noté que les encadrantes bénévoles veillent à la formation, à l’encadrement et au soutien aux pensionnaires du centre.

Depuis son ouverture, le centre Ouled Hamdan a accueilli quelque 1.000 jeunes filles qui ont pu poursuivre leur scolarité, y compris au niveau des études supérieures, et accédé à des activités professionnelles diverses, à l’instar de l’enseignement et la santé, ainsi que des professions libérales.

Le centre a aussi donné une plus value additionnelle à cette région confrontée à la précarité et contribué à réduire la déperdition scolaire, en ce sens que les jeunes filles concernées bénéficient de cours de soutien scolaire et d’un suivi continu, chose qui incite la majorité d’entre elles à opter pour le centre plutôt que l’internat.

L’association Anahda pour le développement de la femme compte trois centres d’accueil à Ouled Hamdan (60 bénéficiaires), Ouled Amran (50 bénéficiaires), et Zaouyat Saiss (40 bénéficiaires).