Industrie : Le Maroc, un des pays les plus compétitifs au monde

Le Maroc se positionne, sur le plan industriel, comme un des pays les plus compétitifs au monde, a indiqué, jeudi à Casablanca, le ministre de l’Industrie et du commerce, Ryad Mezzour.

Intervenant lors d’une conférence initiée par l’Association pour le progrès des dirigeants (APD) et dédiée aux nouvelles orientations de la politique industrielle du Maroc, M. Mezzour a relevé que le Royaume dispose d’une stratégie industrielle « claire et bien identifiée ».

Cette stratégie industrielle du Maroc, axée sur la souveraineté industrielle et le positionnement du pays en tant que hub régional, se base également sur la capacité des ressources humaines nationales à relever l’ensemble des défis et à attirer les investisseurs du monde entier, a-t-il poursuivi.

M. Mezzour a, dans ce cadre, affirmé que le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, a connu une succession de stratégies industrielles (Plan Émergence 2005-2009, Pacte national pour l’émergence industrielle 2009-2014, Plan d’accélération industrielle 2014-2020 et Plan de relance industrielle 2021-2023) ayant permis, a-t-il dit, de « positionner le Royaume en tant que hub compétitif à l’échelle régionale ».

Ainsi, la trajectoire industrielle du Maroc poursuit un développement en trois étapes, a-t-il noté. Il s’agit d’une stratégie « Cost-Focus » qui a permis de poser les bases du Maroc industriel moderne, renforcée par une stratégie de « Cost-leadership » autour du Plan d’accélération industriel avec la perspective de positionner le Royaume en tant que destination « Best Value ».

Et de rappeler que la dynamique du Plan d’accélération industrielle a permis de dépasser l’objectif en matière d’emploi de 2020 et de générer plus de 122 milliards de dirhams (MMDH) en termes d’exportations entre 2014 et 2021.

Le ministre a également mis en avant les réalisations industrielles menées récemment au niveau national, citant à cet effet la conception et la fabrication de véhicules électriques, la fabrication de bus et de jantes de véhicules, ainsi que la fabrication de pièces satellites et aéronautique, de pales éoliennes et d’équipements sanitaires.

Mettant en relief les mutations profondes que connait le monde actuellement, le ministre a fait observer que l’industrie nationale s’est révélée résiliente et agile à la crise sanitaire de la Covid-19.

« Le Maroc dispose sans conteste d’une plateforme industrielle des plus attractives du monde, grâce aux Orientations Royales, à la stabilité du Royaume, à ses compétences ainsi qu’à la confiance des investisseurs », a-t-il soutenu.

Organisée dans le cadre de son cycle annuel de conférences pour les dirigeants d’entreprises et en partenariat avec Maroc-PME, la conférence de l’Association pour le Progrès se veut un lieu de débat, d’échange et de partage autour des nouvelles orientations de la politique industrielle au Maroc.

Le Progrès de l’économie à travers le progrès des cadres dirigeants est la « passion statement » de l’Association pour le Progrès des Dirigeants fondée en 2005 et qui regroupe dans son Conseil d’Administration 40 présidents d’entreprises du Royaume. À travers des conférences, des tables rondes, débats et séminaires, l’Association œuvre depuis plus de seize ans à la diffusion d’une nouvelle culture de leadership au Maroc.