La CGEM appelle ses membres à « favoriser le travail à distance »

La Confédération générale des entreprises du Maroc a appelé, mardi, ses membres à « favoriser le travail à distance pour toutes les personnes dont la fonction le permet », en application des mesures préventives destinées à juguler la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).

« Dans le souci de préserver la santé de nos collaborateurs, et plus largement celle de nos concitoyens, il est de notre responsabilité d’agir, chacun à son niveau, dans ce sens », souligne le président de la CGEM, Chakib Alj, dans un courrier adressés aux membres de la Confédération.

Il a rappelé que « tous les spécialistes s’accordent à dire que la limitation de la circulation des personnes est un facteur déterminant pour contenir la propagation du virus ».

Outre le travail à distance, M. Alj recommande d’autoriser les personnes à risque (diabète, maladies chroniques, maladies cardiaques, etc.) « à rester chez elles, même si leur présence est requise pour assurer leur fonction ».

Il incite aussi les employeurs à veiller à faire applique « les mesures sanitaires essentielles » (contact physique, distance d’un mètre minimum entre personnes et lavage régulier des mains), à « limiter au maximum les réunions » et à « désinfecter régulièrement » les locaux de travail.

Sur le plan managérial, M. Alj invite les membres « à réfléchir à la mise en place d’un Plan de Continuité d’Activité (PCA) » spécifique à chaque entreprise, de manière à « apporter une réponse aux risques auxquels votre activité peut faire face ».

« L’équipe interne de la CGEM se tient à votre disposition pour vous apporter, autant que faire se peut, le soutien nécessaire pour faire face à cette crise », assure le président de la CGEM.