La menthe  »El Brouj », une plante aromatique devenue un symbole de l’hospitalité marocaine

(Par Noureddine Hazmi)

La menthe « El Brouj », qui fait la réputation de la région El Brouj (Settat), est une plante aux multiples vertus très appréciée par les amateurs de thé pour sa fraîcheur inégalable et ses propriétés aromatiques et toniques.

L’accumulation du savoir-faire à travers les siècles, dans une parfaite harmonie entre la culture et son environnement, a permis à la menthe El Brouj qui exhale une forte odeur fraîche et tonique, d’avoir une spécificité et une originalité particulière.

C’est un ingrédient indissociable du thé qu’elle aromatise de son goût prononcé pour la préparation du thé vert, partie intégrante de la vie quotidienne des Marocains et symbole de convivialité et d’hospitalité.

La culture de cette variété de menthe constitue une source de revenu pour les agriculteurs de la région, indique le directeur régional de l’agriculture à Berrechid, Hassan Saad Zaghloul, dans une déclaration à la MAP, faisant remarquer que la région Casablanca-Settat est l’une des principales régions en termes de production et d’exportation de cette variété au niveau national, en particulier les provinces de Berrechid et Settat.

Il a précisé que près de 1 000 hectares de menthe El Brouj sont produits annuellement au niveau de ces deux provinces, ajoutant que le rendement annuel varie entre 65 et 70 tonnes par hectare.

Pour valoriser ce produit, a ajouté Zaghloul, la Direction Régionale de l’Agriculture de Casablanca-Settat a réalisé en 2016 au niveau de la Province de Berrechid, un projet intitulé « La valorisation de la menthe El Brouj », dans le cadre du pilier II du plan « Maroc Vert » afin de renforcer les structures qui contribuent à valoriser le produit dans des conditions respectant les normes de sécurité et de qualité en vigueur au plan national et international, d’autant plus que la menthe El Brouj s’exporte bien.

Il a de même indiqué que la Direction avait lancé un projet visant à labelliser la menthe El Brouj pour porter le Label « Indication géographique protégée » des produits de terroir.

Outre les efforts déployés dans le cadre du plan Maroc vert par le ministère de tutelle, d’autres projets ambitieux ont été élaborés dans le cadre du plan agricole régional de la stratégie de développement du secteur agricole « Génération Green 2020-2030 », afin d’améliorer ce produit et renforcer sa compétitivité à travers notamment le soutien à la transformation de grandes superficies pour y pratiquer l’agriculture bio, ainsi que l’appui aux organisations professionnelles opérant dans la domaine de la culture de la menthe El Brouj.

La menthe est une plante vivace très consommée au Maroc et constitue un ingrédient indispensable à la fabrication de thé, qui n’est pas seulement un breuvage mais un symbole de l’hospitalité et un rituel ancré dans les traditions marocaines, bien établi pour souhaiter la bienvenue aux hôtes.

Cette consommation intensive s’explique notamment par des facteurs sociaux et culturels liés aux coutumes marocaines authentiques, explique Dr Karim Ouali, nutritionniste et spécialiste en médecine alternative, dans une déclaration similaire, relevant que la menthe, un véritable concentré de micronutriments, a de nombreux bienfaits pour la santé.

La menthe est un véritable allié santé puisqu’elle favorise la digestion, outre sa teneur en vitamines et minéraux, a-t-il dit, ajoutant que cette plante qui est une source de fer et de manganèse, a un pouvoir antioxydant et contribue à préserver la santé cardiovasculaire.

La menthe, a-t-il poursuivi, est surtout utilisée pour son action tonique (elle facilite le transit intestinal), diurétique (elle améliore le fonctionnement de l’appareil urinaire), anti-inflammatoire, myorelaxante (elle décontracte les muscles) et antiseptique (elle lutte contre les germes responsables des infections).

Pour profiter de ces bienfaits, Dr Ouali a souligné la nécessité de s’en tenir à un mode de préparation bénéfique pour la santé, notamment la consommation en infusion qui permet aux feuilles de menthe de conserver 75% de leurs composés.

S’agissant de ses méfaits, il a observé que la consommation de menthe est à proscrire pour les personnes souffrant de troubles de la vésicule biliaire ou d’hypertension et les tisanes et infusions de menthe sont par ailleurs contre indiquées pour les enfants de moins de 5 ans.

D’autre part, le diététicien a indiqué que la menthe a des besoins en eau importants, beaucoup plus que les légumes et les fruits, d’où les risques pour la santé si l’eau d’irrigation est polluée, et c’est le cas aussi, a-t-il ajouté, pour l’utilisation de pesticides non autorisés.

Etant donné l’importance de la menthe, les arrondissements Derb Sultan Al-Fida dans la capitale économique abritaient un grand marché qui connaissait une grande affluence de producteurs et de vendeurs de toutes les régions du Royaume pour s’approvisionner.

Cependant, le marché a été déplacé et plusieurs acteurs locaux et associatifs ont alors exprimé leur regret face à cette décision qui a privé la région d’un espace qui lui a valu une grande renommée au niveau de la région mais aussi national.