La Préfecture d’arrondissement Hay Hassani célèbre le 17ème anniversaire du lancement de l’INDH

La préfecture d’arrondissement Hay Hassani a organisé mercredi une journée de communication, à l’occasion de la commémoration du 17è anniversaire du lancement de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), sous le signe « La phase III de l’INDH : une approche renouvelée pour l’inclusion des jeunes ».

Cette rencontre a été l’occasion de présenter le bilan du programme d’amélioration des revenus et de l’inclusion économique des jeunes de la préfecture, ainsi que le bilan des activités de la plateforme des jeunes Oum Rabii, à travers l’association gestionnaire, et les prestataires d’accompagnement aussi bien en entrepreneuriat qu’en employabilité mobilisées au sein de ladite plateforme.

Lors de cette journée, un accent particulier a été mis sur l’importance de la convergence des actions des différents acteurs concernés pour une meilleure insertion des jeunes issus de Hay Hassani.

Dans une allocution à cette occasion, la gouverneure de la préfecture de Hay Hassani, Khadija Benchouikh, a indiqué que « le chantier de l’INDH a franchi des étapes importantes et a permis de créer une dynamique au niveau de l’implication et de la mobilisation de tous les acteurs de la société marocaine, et leur participation effective à la mise en œuvre des programmes de développement local ».

La présidente du comité préfectoral de développement humain (CPDH) au sein de la préfecture d’arrondissement Hay Hassani a souligné que la troisième phase de l’INDH (2019-2023), lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a mis en avant la nécessité de réorienter les programmes de promotion du capital humain des générations montantes et de lancer une nouvelle génération d’initiatives génératrices de revenus et d’opportunités d’emploi destinées en particulier aux jeunes.

Dans ce sens, Mme Benchouikh a estimé que l’inclusion économique des jeunes est une problématique entrelacée et multidimensionnelle qui nécessite des approches renouvelées compatibles avec les particularités locales, notant que le processus d’écoute est la première étape pour comprendre les besoins des jeunes et faciliter le processus d’orientation et d’accompagnement.

« A cet effet, il a été procédé à la création de la plateforme des jeunes Oum Rabii au niveau de la préfecture d’arrondissement de Hay Hassani, qui se veut un espace destiné à accueillir les jeunes de cette préfecture, à les écouter et à les orienter vers des spécialistes dans le domaine de l’accompagnement technique afin de les aider à créer leur propre entreprise ou à les intégrer dans le marché du travail.

Elle a, par ailleurs, relevé que cet espace constitue une consolidation et un point de départ pour la mise en oeuvre de cette approche innovante de l’INDH, conformément aux recommandations de la commission spéciale sur le nouveau modèle de développement.

Pour sa part, le chef de division de l’action sociale à la préfecture, Youssef Belabbas, a précisé que la plateforme des jeunes Oum Rabii a été inaugurée le 20 février 2020, et constitue le point de repère des jeunes qui bénéficient, selon leurs besoins, de la formation, du soutien financier de leurs projets, outre l’accompagnement technique.

Dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, M. Belabbas a indiqué que cette plateforme a reçu à ce jour environ 900 jeunes relevant du territoire de la préfecture d’arrondissement Hay Hassani et a contribué au financement de 9 projets innovants en entrepreneuriat (4 projets exécutés et 5 projets en cours d’exécution), dûment sélectionnés par le comité préfectoral de développement économique (CPDE), en tant qu’organe de gouvernance compétent, et validés par le CPDH.

A cette occasion, l’association Sketch Art a présenté un projet pilote de formation des jeunes dans le domaine du « graphique design » et du « motion design », qui bénéficie à 30 jeunes au sein de la plateforme des jeunes Oum Rabii.

Quatre projets réussis ont également été présentés par les jeunes bénéficiaires du financement de l’INDH et des prix symboliques ont été remis à ces jeunes qui se sont distingués par des projets innovants, responsables et durables.