Lancement de la plateforme collaborative pour le suivi et l’évaluation des ODD au niveau de la région Casablanca-Settat

Une plateforme collaborative pour le suivi et l’évaluation des Objectifs de développement durable (ODD) au niveau de la région Casablanca-Settat a été lancée, lundi à Casablanca, par le Haut-Commissariat au Plan en partenariat avec les organismes des Nations Unies au Maroc oeuvrant dans le domaine du développement.

La plate-forme, inaugurée lors d’une rencontre de communication, vise le partage des expériences et connaissances sur la méthodologie d’élaboration des rapports régionaux relatifs aux objectifs de développement durable, ainsi qu’à la coordination et la coopération afin d’alimenter et mettre à jour la base de données régionale.

Dans une allocution à cette occasion, le Haut Commissaire au Plan, M. Ahmed Lahlimi, a indiqué que le lancement de cette plate-forme collaborative s’inscrit dans le cadre de l’intérêt permanent que porte le HCP à cette région à travers une large délégation de ses prérogatives au profit de ses directions régionales et l’élaboration de bases de données régionales contenant des indicateurs de développement durable mis à la disposition de divers acteurs territoriaux.

M. Lahlimi a souligné que cette plate-forme vise l’évaluation des réalisations accomplies dans le cadre du « Maroc des Régions » qui fait partie intégrante du nouveau modèle de développement, ainsi que le renforcement de l’action collaborative entre les différents acteurs régionaux concernant un diagnostic participatif et intégré de l’état de développement de la région et des perspectives de son renforcement à court, moyen et long terme.

Ce mécanisme s’inscrit dans le cadre de l’engagement du Royaume à mettre en œuvre les objectifs de développement durable et à assurer un suivi régulier de leur réalisation aux niveaux national et local, a-t-il affirmé, ajoutant que la mission d’élaboration de rapports sur les objectifs de développement durable au Maroc a été confiée au Haut commissariat au plan.

De son côté, le wali de la région Casablanca-Settat, Said Ahmidouch, a souligné que cette plate-forme collaborative est de nature à renforcer le système statistique dans la région, notant que le processus de suivi de la mise en œuvre des objectifs de développement durable dans la région et l’élaboration de rapports à ce sujet, exigent une implication totale de l’ensemble des acteurs territoriaux.

M. Ahmidouch a, à cet égard, appelé à la mobilisation des moyens financiers et humains pour atteindre les objectifs de développement durable afin de parvenir à un développement équilibré qui tient compte de la dimension spatiale et des inégalités sociales, mettant l’accent sur la nécessité de développer un mécanisme pratique pour la restructuration et l’institutionnalisation du partage de l’information et des règles statistiques au niveau de la région, et d’en faire un moyen efficace de suivi de tous les programmes et politiques publiques.

Le wali de la région a fait observer qu’œuvrer pour surmonter les contraintes pour répondre aux besoins essentiels des citoyens et veiller à leur offrir les meilleurs services ne doit toutefois pas faire oublier la nécessité de préserver l’avenir des générations futures en assurant la durabilité des ressources naturelles dont regorge la région.

Le représentant du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) au Maroc, Luis Mora a salué, de son côté, les grands progrès que le Maroc a réalisé en matière de production de données statistiques et de renforcement des systèmes d’information, notant que le Royaume a en effet à son actif six recensements généraux de la population et s’apprête à organiser le septième recensement et a également conduit une multitude d’enquêtes nationales sur des thématiques diverses.

L’on se doit de le reconnaitre, la conduite de ces grandes opérations de collecte de données sur ces thématiques aussi nombreuses que diverses a été possible grâce à l’existence d’un appareil statistique doté de ressources humaines hautement qualifiées et d’une expérience à la fois riche et diversifiée, a dit M. Mora, notant que malgré les progrès accomplis, il n’en demeure pas moins que le Maroc reste confronté à de nouveaux défis du point de vue de production de données et de renforcement des systèmes statistiques.

Il a noté que le FNUAP, en collaboration avec le HCP et en partenariat avec les wilayas et conseils régionaux, sont appelés à œuvrer ensemble pour non seulement assurer la dotation de chaque région du Royaume d’une base de données territorialisée mais aussi pour concevoir et déployer les mesures et les mécanismes nécessaires pour garantir la pérennité de cette base de données et sa mise à jour régulière.

La Représentante adjointe de l’UNICEF au Maroc, Naseem Awl, a souligné que le travail de suivi et d’évaluation des objectifs de développement durable est primordial pour identifier les avancées et les succès du Maroc dans la mise en œuvre de l’agenda 2030 du développement durable, mais c’est aussi primordial pour identifier les barrières et les goulots d’étranglement qui empêchent ou retardent l’atteinte de certains ODD.

En effet, ce suivi rigoureux et scientifique réalisé par le HCP dans une approche participative, permet d’éclairer et d’orienter la prise de décision des différents départements ministériels et des autres acteurs de développement pour accélérer le processus de réalisation des Objectifs de développement durable d’ici 2030, a-t-elle fait remarquer.

Cette rencontre a été marquée par la présentation de la méthodologie de l’élaboration du rapport régional sur les objectifs de développement durable, le système statistique régional, le projet de base de données statistiques de la région Casablanca-Settat, ainsi qu’un exposé sur le Comité régional de coordination statistique.