Le syndicat national des prothésistes dentaires tient son 3ème congrès national à Casablanca

Le syndicat national des prothésistes dentaires, affilié à l’Union Générale des Travailleurs du Maroc (UGTM), a tenu, dimanche à Casablanca, son 3ème congrès national sous le thème « Quelles perspectives d’avenir pour le métier de prothésiste dentaire? ».

Organisé par le bureau national du syndicat national des prothésistes dentaires en coordination avec le bureau régional de Casablanca-Settat, ce congrès a permis de discuter de l’avenir de cette profession et de réitérer l’appel à sa réglementation, afin de la préserver et de surmonter les obstacles qui entravent son développement.

A cette occasion, les participants ont été unanimes à faire part de leur mobilisation pour faire avancer ce métier et lutter contre l’anarchie et les pratiques illégales qui lui portent préjudice.

Intervenant à cette occasion, Ali Afifi, Secrétaire général du syndicat national des prothésistes dentaires, a mis en avant les efforts du bureau national du syndicat et des bureaux régionaux et provinciaux pour protéger les droits des prothésistes dentaires et promouvoir leur métier.

Dans ce sens, il a réitéré l’engagement des différentes composantes du syndicat à garantir la dignité des prothésistes dentaires et défendre leurs intérêts.

M. Afifi a, de même, mis l’accent sur l’impératif de réglementer le métier de prothésiste dentaire à travers un dispositif légal à même de mettre fin à l’anarchie dans ce secteur.

Insistant sur la nécessité de garantir aux prothésistes dentaires l’exercice de leur métier dans les meilleures conditions, il a ajouté que cette profession continue d’être confrontée à plusieurs contraintes auxquelles il faut remédier.

De son côté, le secrétaire régional de l’UGTM à Casablanca-Settat, Mustafa Nachit, a souligné l’importance pour les membres du syndicat national des prothésistes dentaires, dans les quatre coins du Royaume, à continuer faire montre de cohésion et à unifier leurs rangs pour préserver ce métier et défendre les droits et les intérêts des professionnels du secteur.

M. Nachit a appelé aussi à accélérer l’élaboration d’une loi qui encadre le métier de prothésiste dentaire au Maroc.

Dans une déclaration à M24, la chaine d’information en continu de la MAP, Soufiane Battouta, prothésiste dentaire, a de son côté relevé l’impératif d’assainir le secteur de tous ceux qui pratiquent le métier de prothésiste dentaire sans avoir les qualifications nécessaires.

Il a également réaffirmé l’engagement des membres du syndicat à continuer à œuvrer pour défendre ce métier et le préserver des personnes qui le pratiquent illégalement.