Nouaceur: La plateforme des jeunes de l’INDH, véritable outil d’inclusion économique et sociale

La plateforme des jeunes de Nouaceur mise en place dans le cadre de la phase III de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) (2019-2023) se veut un véritable vecteur d’inclusion économique et sociale des jeunes de la province.

Lancé dans le cadre du programme III de l’INDH : « Amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes », ce projet vise à contribuer à l’amélioration de la situation économique et sociale des populations défavorisées, notamment les jeunes de 18 à 45 ans par l’accompagnement à l’emploi, à l’entrepreneuriat ainsi qu’à l’appui aux projets s’inscrivant dans l’économie sociale et solidaire.

Chaque année, la plateforme et ses antennes accueillent plus de 1.000 personnes, dans la perspective de réaliser 220 opérations d’accompagnement pour une durée de 3 mois au profit des porteurs de projets, alors que 105 jeunes bénéficient d’un post-accompagnement pour une durée de 12 mois, après la réalisation de leurs projets.

Dans ce sens, cette structure propose des sessions de formation technique et un accompagnement afin d’insérer les catégories vulnérables dans le tissu économique, notamment celles qui n’ont pas pu bénéficier d’un niveau d’éducation suffisant pour les qualifier à s’intégrer facilement dans le marché du travail.

Elle oeuvre également à l’accompagnement et au financement des très petites entreprises (TPE), ainsi que des auto-entrepreneurs et des coopératives génératrices d’emplois, à travers un accompagnement pré-création et post-création des porteurs de projets, afin de contribuer à la consolidation du sens entrepreneurial chez les jeunes de la province de Nouaceur, selon une nouvelle approche qui vise à asseoir les valeurs du développement durable, et à dépasser la culture bâtie sur l’aide situationnelle.

La plateforme offre des espaces d’accueil, d’écoute et d’orientation, d’accompagnement à l’entrepreneuriat et à l’emploi, ainsi que des espaces de renforcement des compétences.

Dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, Soukaina El Ghazi, responsable de la plateforme, a souligné que cette structure et ses antennes s’assignent pour objectifs d’accueillir, d’écouter, d’orienter et d’accompagner les jeunes de la province de Nouaceur.

Elle a également passé en revue les différents services proposés par la plateforme, y compris le soutien à l’employabilité, l’appui à l’entrepreneuriat et le renforcement des capacités des jeunes.

De son côté, Youness Alladmi, chargé de formation et d’accompagnement en entrepreneuriat au sein de la plateforme, a déclaré que cet axe cible essentiellement les jeunes âgés entre 18 et 45 ans issus de la province de Nouaceur.

« La formation en entrepreneuriat s’étale sur 12 séances et porte sur l’esprit entrepreneurial, le marketing digital, l’étude de marché, l’élaboration du business plan, le calcul du coût de revient du produit et la commercialisation », a-t-il précisé.

Pour sa part, Narimane El Ouadi, responsable de l’axe employabilité au sein de la plateforme a relevé que cet axe cible les jeunes de 18 à 35 ans et vise à insérer 111 jeunes dans le marché de l’emploi.

Pour ce qui est de la formation, Mme El Ouadi a expliqué qu’elle se base en premier lieu sur les soft skills et les techniques de recherche d’emploi, notant que cette étape vise à former des jeunes capables de rechercher un emploi de façon autonome.

Quant à Abdelhamid Meliani, bénéficiaire de la plateforme des jeunes de Nouaceur, a indiqué qu’il a réussi à créer son propre atelier de conception et de vente de bijoux traditionnels grâce à l’INDH.

« A l’issue d’une formation de deux mois au sein de la plateforme, j’ai mis en place mon atelier et j’ai crée des emplois au profit des jeunes de la province », a-t-il dit, ajoutant qu’il aspire à développer son projet et à générer davantage de postes d’emploi dans l’avenir.

Le fonds de l’INDH a consacré à la réalisation de ce projet de développement une enveloppe budgétaire de 1,85 million Dh dont 0,45 million Dh dédié à l’aménagement, 0,4 million Dh à l’équipement et 1 million Dh à la gestion.