Rencontre de sensibilisation sur le dépistage précoce du cancer du sein

Une rencontre de sensibilisation sur le dépistage précoce du cancer du sein a été organisée, mercredi à Bouskoura, à l’initiative d’un groupe scolaire privé pour mieux informer sur cette pathologie, première cause de décès par cancer chez les femmes.

Lors de cette rencontre sous forme de débat interactif, Pr Mustapha Benhessou, Professeur de l’enseignement supérieur en Gynécologie-Obstétrique, Université Hassan II de Casablanca et Pr Amal Bouziyane, professeur agrégé et directrice de spécialité de Gynécologie Obstétrique à l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé ont expliqué à l’assistance composée notamment de parents et tuteurs d’élèves, l’importance du dépistage précoce de ce cancer, le premier chez la femme dans le monde et au Maroc.

A cette occasion, Pr Mustapha Benhessou, a souligné que la région de Casablanca-Settat enregistre 40 nouveaux cas de cancer du sein sur 100 mille femmes par an, notant qu’il y a plusieurs facteurs de risque notamment la prédisposition génétique, les antécédents personnels ou familiaux, l’âge et le mode de vie.

A cet égard, il a souligné que le cancer du sein n’est pas une fatalité et peut être traité s’il est dépisté de manière précoce, mettant l’accent sur l’importance d’un mode de vie sain et des activités physiques.

Le professeur Benhessou, titulaire également d’un doctorat scientifique (PhD) en Cancerologie, Virologie, Microbiologie et Biologie moléculaire et qui exerce également au Centre Mohammed VI pour le traitement des cancers du CHU Ibn Rochd, a fait savoir que loin de toute anxiété exagérée et au recours à des examens radiologiques de manière systématique, la femme doit être attentive à son corps et pratiquer de l’autopalpation de manière régulière pour détecter toute anomalie au niveau du sein.

En plus de ce rituel, la femme est tenue de faire un examen gynécologique annuel et une mammographie à partir de 45 ans, a-t-il ajouté, notant que le dépistage précoce augmente les chances de guérison chez la femme.

Pour sa part, le Pr Amal Bouziyane qui exerce à l’Hôpital Universitaire International Cheikh Khalifa, a indiqué que cette rencontre de sensibilisation revêt une importance capitale dans la mesure où elle permet de contacter directement la population, relevant que la prise de conscience de l’importance du dépistage précoce ne cesse de s’ancrer chez la grande majorité de la population.

Et d’expliquer que l’objectif de ce genre de rencontre n’est pas seulement de sensibiliser l’assistance mais d’attirer l’attention sur l’importance de la mobilisation de l’ensemble des composantes de la société pour que chacun joue le rôle de relai de la bonne information sur cette maladie.

De son côté, Hicham Haizouri, fondateur du groupe scolaire initiateur de l’événement, a relevé que cette rencontre émane de sa conviction que l’école doit être active et accomplir son rôle citoyen, notant que le cancer du sein est une pathologie qui touche de loin ou de près toutes les familles marocaines.

Il est nécessaire d’organiser de telles rencontres pour sensibiliser les parents et tuteurs d’élèves sur cette pathologie vu l’importance cruciale des familles dans la réussite de toute initiative de sensibilisation, a-t-il affirmé.