Réunion élargie à Settat sur les mesures visant à assurer la sécurité des puits et points d’eau

Une réunion élargie pour l’examen des mesures et procédures visant à assurer la sécurité des puits et points d’eau a été tenue, lundi à la préfecture de la province de Settat.

A cette occasion, le gouverneur de la province de Settat, Ibrahim Abou Zaid, a mis en avant l’objectif des réunions conjointes des ministres de l’Intérieur et de l’Equipement et de l’Eau, au sujet des dispositions et mesures qui doivent être prises pour assurer la sécurité des puits et points d’eau.

Il a également rappelé la méthodologie technique qui doit être adoptée pour la réalisation des puits et des trous d’eau qui nécessitent une fermeture ou un aménagement, outre la préparation des buses de ces points et puits, afin de préserver la sécurité des citoyens et la qualité des eaux souterraines.

Le gouverneur a, par ailleurs, souligné la nécessité de respecter les modalités, procédures et conditions prévues par la loi n°15-36 relative à l’eau, ainsi que toutes les dispositions légales et réglementaires y afférentes, et ce dans le but de lutter contre le phénomène de propagation des puits non équipés des moyens de sécurité nécessaires et de sensibiliser l’ensemble des citoyens aux risques découlant de leur présence.

Ont été présents à cette réunion le président du conseil provincial, le secrétaire général de la préfecture, les présidents des collectivités territoriales, les services provinciaux concernés et les autorités locales civiles et militaires.

La tournée ministérielle a fixé les mesures urgentes et préventives à prendre, à travers un inventaire des puits et points d’eau, qui sera réalisé par un comité régional créé en vertu d’une résolution globale, et ce selon un programme spécial de visites de terrain incluant toutes les collectivités relevant de l’espace territorial de la province.

Ce comité est composé de représentants de l’autorité locale, de l’agence de bassin hydraulique, du service provincial de l’eau et de la collectivité territoriale concernée.

Dans le cadre de la réalisation de cet inventaire, l’agence de bassin hydraulique collecte les informations dans une base de données sur lesquelles se fondent les dites procédures et mesures.

Il s’agit essentiellement des puits et des points d »eau exploités ou qui peuvent l’être, et qui ne disposent pas d’équipements de sécurité nécessaires, les puits et les points d’eau non exploités et abandonnés et les puits et points d’eau non autorisés et ceux autorisés ou déclarés outre les mesures portant sur la sensibilisation menées par les autorités locales, l’agence de bassin hydraulique et la commune territoriale concernée, chacun selon ses missions et son domaine d’action.

Dans ce cadre, il s’agit de mettre des panneaux indiquant l’existence de puits ou de points d’eau, multiplier les opérations de contrôle et de sensibilisation, contrôler les points d’eau dédiés à la consommation quotidienne et dynamiser le rôle des équipes de controle sur le terrain.

Le gouverneur a également incité tous les intervenants à multiplier les efforts pour appliquer ces mesures dans un bref délai pour atteindre les objectifs escomptés et garantir la sécurité des citoyens.