Sichuan: Construction de six corridors de pandas géants pour restaurer leurs habitats

La province du Sichuan a investi 374 millions de renminbis (yuans) pour la construction de six corridors de pandas géants et achevé 68 km² de restauration de la végétation dans la zone du corridor ces dernières années.

« La fragmentation de l’habitat du panda géant a été améliorée dans une certaine mesure, créant des conditions favorables à la communication de petites populations de pandas géants et d’éviter le risque d’extinction et a également fourni un canal pour la communication des populations d’animaux et de plantes sauvages dans la même région, ce qui est d’une grande importance pour la protection de la diversité des espèces dans la région », indique les autorités de Sichuan dans un communiqué.

Le changement climatique et les activités humaines de ces dernières années ont encore aggravé la fragmentation des habitats sauvages des pandas géants, précise la même source, relevant que dans toute l’aire de répartition des pandas géants, les habitats de haute altitude et les zones résidentielles de la vallée de basse altitude sont imbriqués.

Avec diverses influences provenant, par exemple, des transports, des industries et des installations minières et des installations de conservation de l’eau, les habitats des pandas géants sont ainsi divisés en de nombreuses « îles isolées ». Les pandas géants sauvages de Chine sont divisés en 33 populations isolées selon les statistiques.

Combiné aux conditions sociales, aux conditions naturelles, aux menaces pesant sur les pandas géants et à d’autres facteurs, le plan de construction du corridor des pandas géants du Sichuan a été formulé et promulgué en décembre 2016, identifiant 13 corridors de pandas géants où ils relient ces « îles isolées » pour restaurer les foyers « brisés » pour les pandas géants sauvages et offrent de meilleures conditions pour leur survie, fait savoir le journal.

Par exemple, il existe près de 10 aires protégées liées aux pandas géants autour de ce corridor de Huangtuliang d’environ 30 km de long à une altitude moyenne de plus de 3.000 m.

Avec le tunnel de Huangtuliang ouvert à la circulation en mai 2017, les véhicules à destination et en provenance de Jiuzhaigou n’ont plus besoin de contourner le sommet de la montagne, laissant un précieux corridor de vie pour la migration des pandas géants au nord de la montagne Min.

Pendant ce temps, certains grands projets à proximité du corridor Panda ont également pris des mesures d’évitement. « Le chemin de fer Chengdu-Lanzhou traverse la montagne Min, de sorte que nous avons élaboré d’autres plans pour éviter l’habitat des pandas géants. Ainsi, de nombreux tunnels tels que le tunnel Yuelongmen ont fait des virages ici, ce qui a augmenté la charge de construction de 20% ».

Le personnel concerné a déclaré qu’il existe des barrières acoustiques et visuelles pour minimiser la perturbation des animaux à la sortie du tunnel Yuelongmen, qui est adjacent à la zone Jiudingshan du parc national du panda géant.

La nourriture préférée des pandas géants est le bambou, et il faut 2 kg de bouse de bétail et de mouton pour planter un ensemble de bambou flèche. Le gouvernement local du corridor de Huangtuliang a spécialement acheté plus de 22.00 tonnes de bouse de bétail et de mouton à d’autres endroits et a engagé des villageois locaux pour planter 300.000 plants de bambou flèche, relève la même source.

Grâce à la promotion des projets de protection, la restauration de la végétation dans les corridors et la mise en œuvre d’autres mesures de protection au fil des ans, les fonctions des corridors ont été de plus en plus améliorées.

Ces dernières années, les activités des pandas géants sauvages dans la région de Huangtuliang sont devenues plus fréquentes et leur durée d’activité dans certaines zones est en augmentation substantielle, d’autres espèces protégées par les pandas géants sont également apparues.