UH1 : Journées d’orientation et d’intégration des nouveaux étudiants du Bachelor

A l’occasion de la rentrée universitaire 2021-2022, l’université Hassan Ier de Settat organise des journées d’orientation et d’intégration au profit des étudiants de la Faculté des sciences économiques et de gestion ainsi que celle des sciences juridiques et politiques, pour les familiariser avec le nouveau cycle Bachelor.

Selon un communiqué de l’université, l’actuelle rentrée universitaire coïncide avec l’instauration du nouveau système Bachelor, qui vise à améliorer le système et participer à la mise en œuvre de plusieurs articles, notamment celui de la loi cadre 51.17. Il répond également à l’ouverture sur les expériences internationales, sur l’équité et la qualité du progrès scientifique.

C’est dans cette dynamique et dans le cadre de ce contexte de la réforme que l’université Hassan Ier a institué ces journées d’orientation et d’intégration.

Et d’ajouter que les composantes de l’université Hassan Ier de Settat ont pris toutes les mesures sanitaires, administratives, pédagogiques et techniques nécessaires pour garantir une rentrée universitaire 2021-2022 en présentiel.

Dans une allocution à cette occasion, la présidente de l’université Hassan Ier, Khadija Essafi, a exprimé sa grande joie de marquer le démarrage de l’année universitaire 2021-22, et de « reprendre la vie habituelle, celle des amphithéâtres et des cours en mode présentiel ».

Mme Essafi a aussi souligné que la démarche du système Bachelor s’inscrit dans la continuité des efforts déployés par le projet de développement économique et social du pays mais aussi la consolidation et l’amélioration des compétences liées aux savoirs, savoir-faire et savoir-être (proactivité, dynamisme, polyvalence, adaptabilité, sociabilité).

Ainsi, l’université Hassan Ier s’implique à faire réussir ce dispositif dans le but de booster l’autonomie de l’étudiant, de renforcer les Soft skills et l’apprentissage des langues, d’éveiller le leadership des jeunes, de stimuler l’ouverture sur de nouveaux horizons et projets internationaux dont les mobilités de courtes et longues durées et surtout la volonté de préparer l’étudiant à faire face aux défis du marché du travail. Sans oublier les objectifs d’augmentation des taux de diplomation et la diminution du taux de rétention auprès des jeunes étudiants en insistant surtout sur l’amélioration de leur employabilité et l’appropriation de l’esprit d’entrepreneuriat, selon la même source.

Cette initiative a également connu la participation des doyens des facultés des sciences économiques et de gestion et des sciences juridiques et politiques qui ont pu rapprocher les étudiants du système Bachelor, chacun dans sa spécialité et son établissement.

Ils ont ainsi fourni les informations nécessaires sur ce système aux nouveaux étudiants, tout en les rassurant qu’ils ont fait le bon choix de tabler sur le nouveau le système Bachelor qui vient pour combler les lacunes du précédent.

Pour sa part, le vice-président chargé des affaires pédagogiques et académiques a expliqué lors de sa présentation, que le système Bachelor, par ses composantes, sa nouvelle architecture pédagogique, par son mode d’évaluation, et par le système de crédits, permettra aux étudiants d’acquérir diverses capacités, renforcera les apprentissages dans de nombreuses langues étrangères et favorisera grandement les technologies de l’information et de la communication, compte tenu des avantages qui le distinguent.

Le nouveau système renforcera aussi la diversification et l’amélioration de l’offre éducative, et augmentera sans doute, dans les années à venir, le nombre des nouveaux étudiants dans les domaines scientifique et technique.

Par ailleurs, et pour garantir la réussite de la rentrée universitaire, les services administratifs et pédagogiques des établissements universitaires ont pris une panoplie de mesures, notamment celle de la mobilisation du personnel administratif pour l’inscription des étudiants et la mise en place de commissions logistiques internes pour l’accueil des candidats, tout en associant le personnel enseignant pour garantir le bon déroulement de la rentrée universitaire, ajoute le communiqué.